nutriments

Ingrédients cachés

remplacer

D'autres produits d'origine animale

Dans la vie de tous les jours, il y a des produits d'origine animale que vous ne reconnaissez pas immédiatement comme tels.

En voici quelques exemples :

Colorant rouge à base de cochenilles : Un type spécial de cochenille est élevé spécifiquement pour écraser les femelles et extraire le carmin colorant rouge de leur fluide corporel. Dans la liste des ingrédients, vous trouverez cet ingrédient non végétalien sous les noms "cochenille", "E120", "carmersine, "(vrai) carmine" ou "marmoisine".
Des informations sur la production de la teinture peuvent être trouvées à l'adresse suivante "Die Zeit: Roter Farbstoff mit sechs Beinen"

Vitamine D: Cette vitamine est souvent extraite de la graisse de la laine.

Gélatine : Les peaux et la couenne sont bouillies de manière très intense jusqu'à ce qu'il ne reste presque plus que la protéine. Il en résulte la gélatine. Le liant populaire n'est pas seulement utilisé en pâtisserie, la protéine animale est également utilisée dans la production de colle.

Clarifiants : Les jus de fruits, les vins et les vinaigres sont naturellement trouble. Beaucoup de consommateurs n'aiment pas ces particules en suspension parce qu'elles peuvent former un sédiment. C'est pourquoi ils sont souvent enlevés avec des adjuvants tels que la gélatine, le blanc d'œuf, la vessie de poisson et d'autres substances. Malheureusement, ces agents de collage n'ont pas besoin d'être déclarés. Un jus de pomme naturellement trouble et un vin conservé longtemps dans un tonneau de vin n'ont pas besoin de tels additifs. Cependant, il est également possible d'éliminer la turbidité avec des systèmes de microfiltres sans l'utilisation d'additifs. La sécurité d'avoir une boisson claire végétalienne devant vous n'existe donc que si celle-ci a été déclarée végétalienne. Par exemple avec la certification du V-Label européen officiel.

Attention aux produits de boulangerie : Malheureusement, de nos jours, on ne peut même pas simplement acheter du pain sans d'abord faire attention à certaines choses. Le saindoux bon marché ou la graisse d'autres animaux est utilisée comme graisse de cuisson dans certaines boulangeries - la graisse de cuisson n'a pas besoin d'être déclarée. Certaines enzymes ajoutées au pain peuvent être d'origine animale. Un autre additif peu appétissant sous la forme d'un agent de traitement de la farine est la cystéine, qui peut être obtenue à partir de poils, de soies ou de plumes d'animaux - la cystéine n'est pas soumise à déclaration. Pour être absolument sûr, tout ce que vous avez à faire est d'envoyer une demande de produit au fabricant ou simplement faire cuire le pain vous-même.


Alle Infos auch zum Weitergeben in unseren beiden Broschüren: Hier kostenlos bestellen.