Le cheval – une « monture »?

Pferd mit KindLa plupart des gens semblent tenir pour acquis qu'on monte à cheval. Même ceux qui se disent amoureux des animaux utilisent les chevaux comme montures et les contrôlent par un bout de fer dans la bouche (=bridon), qui appuie directement sur les gencives sensibles du cheval. C'est ainsi que le cheval est "contrôlé" par la douleur. Et si cela ne suffit pas, le fouet est également utilisé.
Comme le cheval est un animal dit de vol et qu'il n'a donc aucun son de douleur, il souffre silencieusement.
Mais même si vous essayez de faire souffrir le cheval le moins possible : Beaucoup de chevaux ont des problèmes de dos parce que leur colonne vertébrale n'est pas conçue pour transporter des personnes.

Les cavaliers amateurs se justifient souvent par le fait que "leur" cheval aime monter à cheval : Chaque fois qu'ils prennent le cheval dans la stalle, il a hâte de sortir avec eux. Mais les chevaux ne sont pas impatients de souffrir, ils ont hâte de s'échapper de la boxe serrée au moins pour une courte période et de faire de l'exercice. La plupart du temps, ces chevaux doivent attendre presque sans rien faire dans des boxes serrées jusqu'à ce que quelqu'un vienne faire de l'exercice.

La Fondation STINAH montre qu'une approche différente du cheval est possible et à quoi cela peut ressembler. Il permet en particulier aux chevaux de vivre le plus naturellement possible. Ici, l'accent n'est pas mis sur le cavalier, mais sur le bien-être des animaux : Fondation STINAH (en allemand). 


Toutes les infos dans nos deux brochures à partager: Commandez ici gratuitement.