Consommation d'eau

La production d'un kilogramme de viande bovine nécessite 50 fois plus d'eau que pour la même quantité de céréales.

L'eau salée

Océans vides

Les résultats sont dévastateurs : des récifs coralliens stériles, dont les anciennes couleurs vives ne peuvent être admirées que dans les films, les espèces menacées et les animaux marins fortement contaminés par le mercure.

Pêche et élevage à tout prix

Ce qui gêne est pris dans d'immenses filets, bien que les essaims et les populations animales deviennent de plus en plus petites. Dans les fermes d'élevage, les poissons nagent dans une zone étroite contaminée par leurs excréments et mangent à leur tour les poissons capturés dans la nature. Les mers se vident de plus en plus. L'exposition des poissons aux métaux lourds et autres toxines continue d'augmenter et les experts de la santé confirment à plusieurs reprises que l'organisme humain ne dépend pas de la consommation de poisson, bien au contraire.

L'eau potable

Consommation d'un ménage

Une famille moyenne ne boit que 2 à 5 litres d'eau par jour. De 100 à 500 litres sont utilisés pour tout ce qui est ménage, comme les douches, le lavage, etc. Cependant, ces quantités sont faibles par rapport à la consommation d'eau due à la production d'aliments : celle-ci consomme de 2000 à 5000 litres d'eau par ménage et par jour.

Aliments sous la loupe

Pour une alimentation adéquate avec 80% d'aliments végétaux et 20% de viande, la consommation d'eau annuelle est de 1300 m³. Avec un régime purement végétarien, la consommation est réduite de moitié environ. La production de viande nécessite beaucoup d'eau et repousse donc les forêts et les buissons qui sont importants pour l'équilibre hydrique de chaque région.

Import virtuel

Bien sûr, la rareté de l'eau en Suisse n'est pas un problème grâce à sa situation géographique et aux Alpes. Mais : Nos importations alimentaires - en particulier celles provenant de l'alimentation animale - sont également impliquées dans la consommation d'eau. Enfin, l'eau doit également être utilisée pour produire les marchandises importées sur le lieu de production.

Nous consommons l'eau des autres

L'une des nombreuses conséquences de ce gaspillage d'eau est la formation de zones steppiques, puisque le niveau de la nappe phréatique est en train de s'abaisser. Dans ces régions, il devient de plus en plus difficile à cultiver et les habitants s'appauvrissent de plus en plus.

Un bilan misérable : 1:150

La production d'un kilogramme de grain nécessite environ 100 litres d'eau ; pour un kilogramme de bœuf par contre, ce sont environ 15 000 litres. Ce rapport de 1:150 nous montre que la production de viande ne peut pas être un bon moyen de gérer la terre, surtout dans les zones sèches.

Quellen/weitere Infos:


Alle Infos auch zum Weitergeben in unseren beiden Broschüren: Hier kostenlos bestellen.